Le bon coin d'Ed l'ingé

Dans cette rubrique, nous vous proposons une boîte à outils et des bons conseils pratiques pour vos sorties en falaise. 

Si vous avez des idées pour alimenter le Bon coin d'Ed l'ingé, n'hésitez pas à nous les envoyer : 

vernon.escalade@gmail.com

Les manips' du débutant

Nous vous proposons ici les quelques gestes de base pour assurer votre sécurité et celle de votre cordée : 

Le noeud de huit

 

Et si vous n'avez pas bien compris, voici une autre explication : 

Le noeud de huit, autre méthode

 

Comment assurer son coéquipier en toute sécurité : 

L'assurage en moulinette

 

Utilisation du reverso ou verso Petzl 

 

Pour ne pas être le plus mauvais assureur ... quelques conseils utiles. 

Le plus mauvais assureur

 

Les manips' du grimpeur confirmé

Vous êtes grimpeur confirmé, vous connaissez déj le B.A.Ba de lescalade, voici quelques manips' plus évoluées : 

La manip' du relais by Arno

 

La manip' du maillon rapide by Jérôme

L'escalade selon "C'est pas sorcier"

Fred et Jamy vous font découvrir ici les différentes notions à savoir sur l'escalade, les forces s'exerçant lors d'une chute sur une dégaine, l'avantage des cordes dynamiques sur les cordes statiques, les facteurs de chutes...

 

Emission C'est pas Sorcier : La bonne voix

Qualité et Fiabilité des Produits

Vous êtes curieux de connaitre comment sont controlés et testés les produits que vous utilisez ? Petzl s'engage ! et vous ouvre ses portes pour vous faire découvrir ses ateliers de contrôles. 

Petzl s'engage sur la qualité et fiabilité 

Longes, mode d'emploi

Une petite vidéo instructive (6 minutes) sur la réalisation et l'utilisation des longes en escalade et alpinisme, proposé par l'Ecole nationale supérieure d'alpinisme : 

 

Longes, mode d'emploi

 

Le coin de la librairie

Le coin de la librairie

Voici un ouvrage de référence en escalade : 

"Escalade, s'initier et progresser", par Jean-Pierre Verdier et Didier Angonin, Editions @mphora (27,50 euros)

 

 

 

Le petit lexique du grimpeur

 

Assurage : techniques qui consistent à assurer la protection du grimpeur dans son ascension avec des points d'ancrage ou des protections mobiles (coinceurs, friends), et des dégaines, cordes, baudriers et freins…


Bloc : …de pierre ou de résine sur lequel on réalise des pas d'escalade sans assurance (si ce n'est des amis pour vous parer), courts et intenses. Le système de cotation en tient compte, puisqu'il baisse le niveau d'une ou deux lettres. 


Cafiste : adhérent du CAF, à l'éthique Montagne très affirmée.


Charger : porter tout son poids sur une prise pour éviter de zipper. 


Clipper : passer la corde dans le mousqueton pour assurer sa progression.


Colonne, colonnette (colo) : type de prise verticale que l'on rencontre plus particulièrement dans les dévers calcaires, qui sont le fruit de résurgences.


Cordée : équipe de deux ou trois grimpeurs réunis par une corde. Au-delà du lien matériel, les grimpeurs fonctionnent en un tandem très unis, presque en couple, réunis par une même éthique, par de mêmes objectifs 


Dégaine : deux mousquetons joints par une sangle, permettant de relier les points d'ancrages de la voie à la corde.


Descendeur : accessoire permettant de freiner ou de stopper un grimpeur en rappel sur une corde, on s'en sert également pour assurer lors de l'escalade.
 

Désescalade : descendre une voie par le chemin où l'on est monté. Discipline pratiquée pour l'échauffement dans des voies faciles ou par les amateurs de solo qui ne peuvent redescendre avec la corde.
 

Dévers : ou paroi déversante, au-delà de la verticale.
 

Dièdre : passage où les parois de la falaise se rapprochent pour former un angle que les grimpeurs utilisent dans leur progression, en opposant les pieds et les mains alternativement.
 

Dynamique : un assurage dynamique est un assurage qui accompagne la chute pour amortir celle-ci. Un mouvement dynamique est réalisé avec un élan (ou encore " dans le mouvement " )sans avoir à tenir la position de manière statique.
 

Engager, engagement : au-dessus des points d'assurage quand tout retour en arrière devient impossible, on dit aussi grimper entre les clous. Une voie engagée, équipée " aérée " est généralement une voie qui laisse des souvenirs.

En-tête : se dit du premier de cordée, qui place les dégaines et reconnaît l'itinéraire.
 

Exploser : lâcher les prises soudainement, parce qu'on ne peut plus rien tenir sous l'effet de la fatigue.

Facteur de chute : le rapport entre la hauteur de la chute et la longueur de la corde qui dissipe le choc.
 

Gainage, gainer : se servir de sa ceinture abdominale, non pas pour faire une promotion de la bière, mais pour résister à l'attraction terrestre notamment dans les dévers ou les toits. Voir aussi porte de grange.
 

Grenouille, grenouiller : ce mouvement de repos qui consiste à coller pieds et bassin au rocher en étant accroupi fut popularisé par l'escalade en dalle verticale dans les années 80. La souplesse requise et la prédominance du dévers l'ont depuis relégué aux oubliettes de la grimpe. 
 

Lecture : une manière de découvrir sa voie soit depuis le bas de la voie, soit pendant la progression. Avoir une bonne lecture permet de ne pas se fourvoyer dans des impasses..a noter que la lecture en rocher ou en structure artificielle est complétement différente.
 

Lover : action de plier la corde en de belles brassées régulières, pour ne pas y trouver de nœuds ou de torons à la prochaine sortie. En perte de vitesse depuis l'apparition des sacs à corde.
 

Magnésie : poudre pour éviter d'avoir les mains moites, permet de décorer les vêtements à peu de frais.
 

Mou : c'est la corde non tendue entre l'assureur et le grimpeur. On peut envoyer du mou pour permettre au grimpeur de clipper, reprendre le mou pour qu'il se repose…(ou bien laisser du mou pédagogique si on est joueur !).

Moulinette (moule) : technique qui permet d'assurer un grimpeur depuis le sol en ayant au préalable passé une corde dans un point d'ancrage au sommet de la voie, très utilisée à la fois par les grimpeurss débutants et par les  confirmés pour travailler des voies difficiles.
 
Mousqueton (mousquif), mousquetonner : fabriqué en alliage léger, le mousqueton est un des maillons essentiel de la chaîne d'assurage du grimpeur, l'intermédiaire direct entre lui et la corde.
 
Mouvement (mouv.) : c'est un placement de corps qui permet de réaliser un pas d'escalade, on lui adjoint généralement un qualificatif : majeur, top beau, bourrin…
 
Mur : structure artificielle, généralement en salle, destinée à l'entraînement et aux compétitions. Si les premiers murs étaient en béton, puis en bois, la tendance actuelle est à la résine.
 
Ouverture, ouvrir : c'est repérer une ligne, la nettoyer et l'équiper pour un site naturel, c'est disposer des prises sur un mur pour l'escalade en salle (on dit aussi visser des prises).
 
Pied-main : mouvement où le pied va prendre la place de la main sur la prise.
 
Pof : petit sac de toile rempli de résine ou de colophane que l'on utilise en bloc en tapotant sur les prises pour améliorer l'adhérence.
 
Point (d'assurage) : en place de manière fixe (pitons, spits) ou amovibles (coinçeurs, anneaux de cordes) ils permettent au grimpeur de s'assurer en cas de chute, et peuvent devenir des points d'aide pour l'escalade artificielle.
 
Relais : c'est l'endroit où le grimpeur de tête s'arrête pour s'auto-assurer et faire grimper le second. Le relais doit être installé sur deux points d'assurage relié par une chaîne ou la corde.
 
Sec : à l'origine "prends-moi sec ", c'est à dire ravale le mou de la corde, l'urgence des situations l'a raccourci. On peut dire aussi prends-moi, suivant les circonstances…
 
Sécher : assurage non dynamique qui bloque net la chute du grimpeur au lieu de l'amortir.
 
Terrain d'aventure : style de voie dans laquelle le grimpeur doit placer ses protections (coinceurs, pitons, friends…) au fur et à mesure de sa progression.
 
Toit : relief perpendiculaire à une paroi que l'on franchit à grand renfort de muscles ou d'artifices… 
 
Traversée (trav.) : à l'origine, c'est une partie de l'ascension qui se déroule à l'horizontale ou en oblique, mais les grimpeurs de bloc en ont fait une spécialité avec sa cotation propre.
 
Vacher (se), vache : se vacher, c'est s'auto-assurer au relais avec une dégaine ou une sangle et un mousqueton à vis (une vache).
 
Vol, voler : c'est une chute d'un grimpeur qui grimpe en tête, qui se calcule a partir du point d'assurage  dessous, multiplié par 2, plus la dynamique de la corde, augmenté du poids du grimpeur….

Archive ZIPPour aller plus loin
CLUB ESCALADE PORTES DE L'EURE AFFILIE FFCAM
SERVICE ASSOCIATIF - MAIRIE DE VERNON
CLUB ESCALADE PORTES DE L'EURE (CEPE)
PLACE ADOLPHE BARETTE
27200  VERNON
Contactez-nous
Tél. 01
Permanences :
Président = 06 89 22 44 05 - Secretaire = 06 84 29 11 33
Activités du club